L'histoire

Mon engagement en tant qu’instructeur de tir au pistolet ainsi que de tireur aux 300 m ont fait que je me suis toujours senti à l’aise avec des armes et de la munition. J’ai commencé à collectionnner de la munition en 1983, quand Guido, un camarade d’armes, me donnait plusieurs cartouches à examiner. Ceci fût le début d’une passion qui durera  jusqu’à ce jour.

Collectionner des cartouches - un hobby passionnant ou un passe-temps dangereux?

Après mon expérience avec les cartouches à Guido, j’ai visité les bourses aux armes de Herisau, Lucerne et Neuchâtel, où j’ai établi un premier contact avec d’autres collectionneurs. Les bourses aux armes étaient décisives pour le début de ma collection de munition Suisse. Ces rencontres ainsi que d’autres contacts sont très important pour une activité de collectionneur couronné de succès.
 J’ai décidé de devenir membre de l’Association Européenne des Collectionneurs d’Armes (ECRA). En 1995, j’ai également joint le Groupe d’Experts en Munition Suisse (+FCHM+).

 
 

 
 

 C’est ici que j’ai appris comment organiser une collection; le but n’étant pas seulement d’amasser de la munition de tout calibre, mais d’identifier chaque cartouche. La classification se fait par calibre, lieu de production, numéro de lot et utilisation. De la littérature, des fiches et d’éventuels plans de construction sont essentiels.

Les livres d’armes des éditions Stocker-Schmid à Dietikon s’avèrent d’une grande utilité. Dans l’annexe de ces livres, la munition apparait en photo, mûnie de détails techniques. M. Michael Am Ryhn a conçu un lexique de tampons destiné aux collectionneurs de cartouches. Ceci est un aide unique et précieuse.

La visite de musées ainsi que l’exposition de la Fabrique de Munition de Thun sont à conseiller.